Qu’est-ce que le bokeh ?

Bokeh fait partie de ces mots exotique que l’on retrouve souvent en parlant de photo, sans jamais le définir précisément… essayons donc de définir ce qu’est le bokeh !

Le bokeh : une histoire de flou

Bokeh vient du japonais Boke (暈け), qui se rattache au concept de flou ou de halo, rattaché dan l’art à des techniques de dégradé. Rapporté à la photo, le bokeh désigne le rendu du flou de celle-ci. C’est un terme qui ne concerne que l’esthétique du flou, ce n’est pas son synonyme : on ne peut pas dire d’une photo floue qu’elle est « bokée », par exemple.

Le bokeh d’une photo dépend de beaucoup de paramètres, en particulier de la focale, de l’ouverture et de la distance au sujet. Les parties en avant et en arrière de la zone de netteté seront floutées de façon croissante à mesure qu’elles s’en éloigne. Mais le rendu du flou est aussi la signature de l’objectif utilisé. Il dépendra ainsi de sa formule optique, du nombre de lamelle du diaphragme, et des éventuels réglages spécifiques.

Le bokeh est aussi important que le sujet

Quand on débute en photo, on essaye en priorité de s’attarder sur le sujet : son cadrage, sa netteté, sa bonne exposition, le bon instant… Il y a bien assez de chose à gérer, et pourtant un sujet parfaitement saisi ne suffit souvent pas à faire LA photo.

Une photo réussie doit l’être à la fois dans sa zone de netteté que dans ses flous. Une bonne partie du travail des parties floues dépend du photographe : il faut parfois choisir un autre position afin de modifier l’arrière-plan derrière le sujet, ou changer de focale et se rapprocher, s’éloigner…

Les différents types de bokeh et leur signification

Ce terme technique est associé à différents concepts, qui permettent de caractériser une photo, ou parfois même un objectif. Voici donc un lexique des expressions les plus courantes.

Front bokeh, ou flou d’avant-plan : il caractérise le flou des objets situés en avant de la zone de netteté. S’il peut apporter beaucoup à la photo, c’est aussi souvent la source de gène et d’encombrement, car il peut « étaler » les objets du premier plan sur le sujet.

Back bokeh, ou flou d’arrière plan : flou le plus souvent observé, situé en arrière du sujet.

Bokeh doux ou crémeux : caractéristique d’un objectif dont le flou et les transitions ont un aspect lisse généralement recherché, car il permet une meilleure mise en valeur du sujet.

Bokeh nerveux : à l’opposé du précédent, caractéristique d’un objectif dont le flou présente des motifs qui ont tendance à charger l’image et distraire du sujet. Typique des zooms d’entrée de gamme, c’est un type de bokeh généralement peu apprécié.

Bokeh tournant ou swirling bokeh : type de rendu particulier d’un objectif dont la diffusion des objets floutés est écrasée sur les bords, donnant un aspect tournant, vertigineux à la photo.

Bokeh annulaire : rendu typique des objectifs à miroir (catadioptriques), où les éléments flous (en particulier le points lumineux) prennent la forme d’anneaux. C’est un bokeh nerveux difficile à exploiter.

Bokeh artistique ou créatif : utilisation graphique des effets provoqué par le bokeh, généralement à l’air de masques ayant des formes originales, afin donner cette forme aux points lumineux.