Comment nettoyer ses objectifs ?

Les objectifs photo sont des instruments de précision, qui malgré leur conception généralement robuste restent fragile. Voici comment en prendre soin pour les conserver longtemps.

Le nettoyage des lentilles

Lens Pen pinceau à objectif

Le lens pen est un outil indispensable, à garder toujours sur soi.

La lentilles frontales est la plus exposée à l’encrassement : traces de doigts, poussières et traces diverses peuvent s’y coller. La lentille arrière peut aussi, lors d’une manipulation, attraper une trace de doigt.

Le meilleur moyen est de se munir de deux outils : une poire soufflante (ou soufflette) et un lens pen.

La poire soufflante est l’outil idéal pour éliminer les poussières et les particules abrasives, comme les grains de sable. Tout autre moyen (même le pinceau) risque de provoquer des rayures. Une fois bien dépoussiéré, le tampon du lens pen permet d’absorber les traces de corps gras.

Si vous n’avez pas de poire sur vous, alors utilisez le pinceau du lens pen, toujours avec légèreté, et en partant toujours de l’intérieur vers l’extérieur de la lentille.

En tout état de cause, il est déconseillé d’utiliser un chiffon, de l’eau ou un produit nettoyant, sauf en cas d’encrassement (eau de mer, boue…), auquel cas un chiffon microfibre humide est une bonne solution. Evitez alors d’astiquer en rond, et privilégiez les petit gestes de l’intérieur vers l’extérieur.

Nettoyer le fut de l’objectif

Pour nettoyer le fut, c’est plus simple : en cas de poussière ou de particules comme des grains de sable, le pinceau du lens pen sera utile. Ensuite, un simple chiffon sec ou légèrement humide permet d’effacer la plupart des traces et taches du fut.

Entretenir les parties internes de l’objectif

Démonter un objectif est une opération délicate, déconseillée à toute personne qui n’est pas sûre de ce qu’elle fait. Ce sera l’objet d’un autre tuto photo, mais voici quelques précautions pour éviter l’apparition des problèmes les plus courants.

Le premier ennemi de l’intérieur des objectifs sont les champignons : des spores microscopiques dorment dans tous les objectifs. S’ils sont stocké dans un milieu sombre et humide, ces spores font germer, et un mycelium va se développer sur la surface d’une ou plusieurs lentilles. Le meilleur moyen de ne pas en être victime est d’éviter de stocker vos objectifs dans une cave ou un grenier, et de les sortir plusieurs fois par an en plein jour, car les champignons ne supportent pas les UV (et, entre nous, le mieux reste de s’en servir 😉 )

L’autre problème courant, en particulier sur les vieilles optiques, est la fuite de graisse qui est présente dans l’hélicoïde. Cela peut se produire si l’objectif est exposé pendant un certain temps à la chaleur. Le risque qu’elle arrive dans l’intérieur du fut est toutefois minime.