Qu’est-ce qu’un objectif ou une lentille asphérique ?

Dans les dénomination des objectifs, de nombreux termes techniques se cachent. La dénomination lentille (ou verre) asphérique apparaissent parfois, et vous voulez savoir de quoi il en retourne !

Tout d’abord, si on parle d’objectif asphérique, c’est un abus de langage : généralement, seul un ou deux des éléments qu’il comporte le sont.

Exemple de lentille asphérique : la section de gauche n'est pas un arc de cercle. Illustration : Pfeilhöhe

Exemple de lentille asphérique : la section du dioptre de gauche ne forme pas un arc de cercle. Illustration : Pfeilhöhe

Pour comprendre ce qu’est une lentille asphérique, il faut d’abord savoir la différencier d’une lentille… sphérique. En temps normal, une lentille est un verre convexe ou concave, dont la surface est incurvée en arc de cercle. C’est la forme la plus simple à concevoir et à fabriquer, et donc la plus économique.

Cependant, les lentilles classiques peuvent induire des défauts optiques, comme le coma ou les aberrations chromatiques… bref : des détails disgracieux qui polluent les photos. Il faut alors multiplier les éléments pour compenser mutuellement les défauts, ce qui donne de l’embonpoint aux objectifs.

La lentille asphérique, quant à elle, n’a pas une forme exactement sphérique. sa forme particulière permet d’atténuer certains effets de dioptre (passage de l’air au verre) qui provoquent les défauts optiques. De plus, elle permet d’obtenir des vergences plus fortes pour un poids inférieur, à la manière des verres de lunette amincis. Le myopes comprendrons tout de suite l’intérêt !

Leur seul défaut est de coûter sensiblement plus cher à la conception et à la fabrication : les objectifs à lentille asphérique sont plus légers, plus performants, mais aussi plus onéreux ! C’est donc généralement l’apanage des objectifs de milieu et de haut de gamme.