5 choses que le Pentax k-1 a (et pas les autres)

Ca y est, après 15 ans d’attentes de la part des utilisateurs de la marque, le reflex plein format 24×36 mm de Pentax, la marque verte, arrivera fin avril dans les rayons. 

pentax-k-1

Le K-1, un reflex plein format qui ne se veut pas comme les autres…

Tous les modèles de DSLR 24×36 mm ont partagent des points communs : un viseur de bonne qualité plus large que sur les gammes inférieures, une double de molette de sélection, une construction partiellement ou totalement tropicalisée, en alliage de magnésium, un AF performant, un mode vidéo… bref, ce sont des appareils photos reflex qui ne déçoivent pas sur le plan technique général, mais ne surprennent pas vraiment non plus.

Le D750 de Nikon, avec son écran inclinable, passerait presque pour un excentrique tant la gamme plein format est sobre, sérieuse, professionnelle. Le Pentax k-1 ne vient pas ici bousculer les codes (malgré le goût de la marque pour oser sortir des boîtiers aux couleurs improbables), mais il apportera tout de même sa touche, son argument pour se démarquer des autres sur ce marché bien gardé.

pentaxk1front

1. Le Pentax k-1 est le seul Reflex à capteur stabilisé du marché

Si Sony fut le premier à proposer la stabilisation du plein format, l’évolution de sa gamme reflex vers la technologie « SLT » à visée électronique l’a fait sortir du monde du reflex. Il s’agit donc d’une première depuis le Sony alpha 900, unique reflex plein format doté d’une telle technologie sorti… en 2008.

Un gain de plus de 5 stop attendu signifie qu’il sera possible d’obtenir une photo nette (sans flou de bougé) à une vitesse d’obturation 32x inférieure.

2. Le seul DSLR avec GPS, WiFi et écran incliné

Si des modules GPS sont disponibles pour toutes les marques et que l’intégration aux appareils photos grand public est devenue courante, les reflex plein format n’ont pas encore intégré cette possibilité. Si le Canon 6D propose le GPS et le WiFi, seul le Nikon D750 est équipé d’un écran inclinable… et aucun avant le k-1 n’a réuni les trois.

Il est à noter que, si ce sont des fonctionnalités généralement perçues comme « gadget marketing », Ricoh s’évertue à les rendre pertinentes à un usage professionnel ou amateur avancé. L’écran orientable dispose ainsi d’une amplitude très importante facilitant la visée poitrine. Le GPS quant à lui permet d’activer la compensation de la rotation terrestre sur le capteur, permettant de faire de longues poses en astrophotographie.

3. Le premier reflex permettant d’outrepasser la matrice Bayer (pixel shift)

k-1-pixel-shift

Le mode « pixel shift » désactivé à gauche, puis activé à droite

Déjà développé par Olympus sur ses compacts ainsi que dans le monde de plein format, la superposition de cliché pour augmenter la résolution (ou la définition) d’une image n’est pas un principe nouveau. Ce qui l’est, c’est le fait qu’il soit proposé dans un reflex plein format.

4. Le reflex numérique qui résiste le mieux au froid

Sur le papier, vous pourrez fouillez toutes les fiches techniques, elles vous diront toutes laconiquement la même chose : utilisable de 0°C à 40°C, et à une hygrométrie inférieure à 85%. Non pas qu’un 6D ne tienne pas 1 heure à -1°C ou qu’un D4 ne survive pas à une promenade sur la banquise, mais c’est une habitude, une convention que de ne pas se risquer à aller plus loin sur la fiche.

Le Pentax rompt avec la tradition ici, en étendant à -10°C la température normale de fonctionnement. En revanche, pas de zèle sur l’humidité, malgré la tropicalisation annoncée du boîtier.

5. L’ergonomie K-1 cherche le détail pour faire la différence

Si le diable se cache dans les détails, Ricoh a cherché à le tenter, puisque le k-1 dispose d’un certain nombre de petits plus ergonomiques, comme par exemple les LED placées au niveau de la monture, derrière l’écran et dans le lecteur de carte SD pour changer d’objectif, de carte mémoire ou accéder aux réglages facilement dans le noir. Une troisième molette a aussi été ajoutée, couplée à un sélecteur permettant à l’utilisateur de jouer sur un réglage supplémentaire : ISO, mode de prise de vue, correction d’exposition…

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *